21/03/15: Marcelle PADOVANI et les Napolitains à Nantes!

SAMEDI 21 MARS 2015

à 16h00

RENCONTRE – DÉBAT

LES NAPOLITAINS OU LA MÉTAPHORE DE L’OCCIDENT
salle Jorj Morin – Université permanente – Ateliers et chantiers de Nantes – 2bis, Bd Léon Bureau

Entrée libre et gratuite // suivre le lien ci-dessous:
http://www.centreculturelfrancoitalien.org/mpadovani.html

avec Marcelle PADOVANI
journaliste, correspondante du Nouvel Observateur à Rome
à l’issue de la rencontre elle dédicacera son dernier livre « Les Napolitains »
autour d’un café offert par le CCFI

Sous la forme de 20 entretiens, 22 rencontres, 42 représentant(e)s de Naples, Marcelle Padovani nous emmène à la découverte
de la ville de Naples
« … moi qui traversait la ville pour aller à Capri ou Ischia, ou m’y arrêtais pour un bref reportage. … moi qui fredonnais volontiers « Torna a Surriento » tout en vénérant le grand dramaturge et acteur Eduardo De Filippo. Moi qui saluait avec faveur que Naples ait été la première république jacobine et qu’elle ait donné le jour au fabuleux théâtre San Carlo, le plus antique d’Italie. Mais j’ai brusquement réalisé que je ne la connaissais guère, que ma vision de ses habitants était faite de pas mal de stéréotypes, favorables ou non. » (extrait de « Les Napolitains », pag. 13)
… et des Napolitains
« Parce qu’ils sont le produit du plus formidable des métissages culturels, les Napolitains se définissent eux-mêmes comme les « enfants d’Hannibal ». Parce qu’ils vivent dans un melting-pot acoustique continu où se rencontrent les musiques héritées de Scarlatti, les bourdonnements du port, les cris des marchands avec leurs bancarelle (étals) et les traditionnelles paroles de « Funiculì funiculà », ils ont appris à métisser même leur cuisine. … Oui, les Napolitains ont l’art d’assimiler et de réinterpréter non seulement l’Europe mais l’Occident. … En somme, ces « napolitains » pourraient être une invitation pressante à inventer un nouveau style de Grand Tour du XXIe siècle. Car on n’échappe pas à Naples. Et encore moins aux Napolitains. » (extrait de « Les Napolitains », pag. 10)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s